Voir son panier
19
oct.
2019

Ryad Merhy

Championnat du monde WBA des lourds-légers

17h00
Tickets

Ryad Merhy va avoir une deuxième chance de devenir champion du monde WBA des lourds-légers

BRUXELLES 03/07 (BELGA) = Un championnat du monde de boxe est un événement quasi-inédit en Belgique. Le dernier, si l'on excepte les combats de Delfine Persoon, c'était au Palais des Expositions de Namur, le 2 juin 1989. Le regretté Jean-Marc Renard, multiple champion d'Europe, avait alors livré un fantastique et émouvant baroud d'honneur face au champion WBA vénézuélien Antonio Esparragoza, tout heureux de se sortir du piège au 6e round.

Le Bruxellois Ryad Merhy, qui avait échoué dans la conquête du titre mondial WBA des lourds-légers (- 90,719 kilos) face au Français Arsen Goulamirian, après une prestation digne d'éloges, le 24 mars 2018 à Marseille, aura une deuxième chance de s'emparer de la ceinture aujourd'hui vacante, ou pratiquement vacante. Et en Belgique, cette fois !
Ce sera le samedi 19 octobre au Spiroudôme de Charleroi, face au Hongrois Imre Szello, invaincu en 24 combats, tous remportés.
Mais dans un tout autre contexte que Renard, il y a trente ans.
D'abord parce que Szello est, au même titre que Merhy, challenger.
Et surtout parce que notre compatriote d'origine ivoirienne est dans la phase ascendante de sa carrière.
Ce n'était pas le cas de Renard, lequel avait obtenu très méritoirement mais trop tardivement, l'opportunité de disputer un championnat du monde, qui fut d'ailleurs son 45e et dernier combat.
Maintenant parce qu'il le faut bien, mais sans se perdre dans les méandres de la boxe, où il est difficile de s'y retrouver, il convient d'essayer de résumer en quelques mots la situation.
Goulamirian, le tombeur de Merhy, champion du monde WBA, renonce à la ceinture, pour viser celle de super-champion.
Merhy, classé numéro un par la WBA, devient automatiquement challenger, avec le Kazakh Beibut Shumenov, qu'il devrait donc rencontrer pour le titre.
Mais Shumenov est blessé depuis pas mal de temps, et on dit même qu'il va arrêter.
Le vainqueur du choc Merhy - Szello sera dès lors dans un premier temps considéré comme le champion ad-interim, avec l'obligation de remettre le titre en jeu contre Shumenov, lorsque celui-ci sera rétabli.
Mais cela, c'est la théorie, parce qu'en pratique, il y a peu de chances de voir Shumenov remonter sur un ring.
Il devra annoncer au plus tard en septembre, s'il demeure candidat au titre.
Dans le cas contraire, le combat du 19 octobre au Spiroudôme designera le champion du monde officiel.

Bernard CERF

Tickets

50,00 €